Rechercher

Surpoids, prise de poids chez la femme : Quels sont les véritables causes ?

Mis à jour : 28 mars 2020

C'est un sujet important en 2019 et d’actualité. J’ai voulu écrire ici sur un sujet qui vous parlera d’autres chose que simplement la diététique et l’alimentation car il y a tellement d’autres choses qui impactent votre poids sans que vous ne le sachiez.


Je vais donc vous épargner le sujet de l’alimentation dans son ensemble et le faite d’avoir un belle assiette santé à chaque repas. Pour cela, je laisse mes collègues diététiciennes s’en occuper.


PREMIÈRE CAUSE : LES CARENCES.


La première cause qui ne parait pas toujours évidente est les carences alimentaires.

Les carences agissent sur notre mental et sur nos choix alimentaire.


Je vous donne un exemple : une personne en carence de magnésium peut abuser du chocolat noir ou des oléagineux très riche en calories. Pourtant, ce sont de bons aliments pour notre santé ! Cependant, manger sainement ne veut pas dire manger de façon à maintenir son poids.

Les carences peuvent également venir sous d’autres formes comme les carences en neurotransmetteurs.

Alors qu’est ce qu’un neurotransmetteur ?


Notre cerveau est composé de synapses qui sont des points de connexion entre nos neurones. Nous avons environ 5 milliards de synapses qui relient nos neurones en formant un réseau de synapses. Il y a 2 types de connexions possibles entre chaque synapses… soit électriquement soit chimiquement. C’est donc la 2ème connexion qui nous intéresse car la connexion chimique se fait par le biais des neurotransmetteurs.

Nous avons à peu près 70 neurotransmetteurs dans le cerveau composé d’une fibre nerveuse, L’axone et le but de ce système neuronale c’est de transmettre l’information à un maximum de neurones par le biais de cette connexion pour adapter notre comportement, nos choix et nos décisions.


QUEL IMPACT SUR NOTRE POIDS ?


En premier lieu, on a l’acétylcholine est un neurotransmetteur « à tout faire » qui intervient dans le contrôle des mouvements, y compris le pouls, ainsi qu’une multitude de fonctions physiologiques. Il est également le messager chimique de la mémoire. La dopamine, elle, affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire. Elle intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance. Lorsque la synthèse ou la libération de dopamine est perturbée, on peut voir apparaître démotivation, voire dépression.


Le GABA lui affecte directement votre personnalité et la manière dont vous gérez le stress. Un manque de GABA entraîne de l’irritabilité, de la nervosité et de l’anxiété. Il peut également y avoir une arythmie. Le premier signe est l’instabilité. Physiquement les problèmes se succèdent. Une insuffisance en GABA ralentit le transit intestinal. Lorsque la production de GABA diminue, le système nerveux s’emballe provoquant de l’anxiété.


La sérotonine contrôle l’envie de manger et est impliquée dans les influx électriques liés à la vue et au repos. La nuit, elle permet au cerveau de se régénérer et de se rééquilibrer.


Ce qu’il faut comprendre c’est que vos envies alimentaires peuvent être du à ces carences et donc vous pousser à manger plus, plu gras, plus sucrer.


L'ENVIRONNEMENT EXTÉRIEUR ET NOS CROYANCES.


La troisième cause du surpoids c’est l’impact de notre environnement extérieur et ce qu’il peut nous fait subir en tant que femme. La femme doit être belle mais pas trop sexy, intelligente mais pas trop non plus, avoir un travail mais ne pas être carriériste… Toutes cette pression peut pousser aux troubles du comportement alimentaire. Mais ce qu’il y a de plus effrayant ce sont les chiffres du harcèlement sexuel qui augmente.


1 femme sur 3 confrontée à une situation d’harcèlement sexuel. Et s’il y a bien une cause qui nous pousserait consciemment ou inconsciemment à prendre du poids, c’est bien celle-ci.


Qu’est ce que prendre du poids signifie inconsciemment ?


  • Ne plus être désirable et donc ne plus être approché par les hommes.

  • Passer inaperçu dans la rue et obtenir la tranquillité des sifflements.

  • « Etre forte » pour pouvoir se défendre.

Je sais que ce n’est pas la première chose à laquelle on pense lorsqu’on est en surpoids. On parle des hormones, de la génétique, de l’hérédité (bien qu’il pourrait y avoir un lien de cause à effet avec l’image qu’on a eu de notre mère ou de notre grand-mère), on parle également de l’alimentation mais très peu des croyances inconscientes que nous avons.


J’espère que cet article vous a plu et a pu vous aider dans votre cheminement. Le but mesdames c’est de vous déculpabiliser de votre surpoids ou de vos difficultés au quotidien.


N’hésitez pas à venir témoigner en commentaire de votre expérience personnelle ou à visionner la vidéo associée à cet article sur ma chaîne !



3 vues0 commentaire