Rechercher

L’approche holistique dans les TCA : Une porte vers la guérison.

Mis à jour : 28 mars 2020

Voici un article spécial pour moi car j’aimerai vous partager un peu de mon expérience personnelle. Aujourd’hui, je suis coach, naturopathe et j’accompagne de nombreuses femmes dans leur cheminement personnel vers l’acceptation de soi. Je suis formée bien entendu à l’approche holistique des pathologies. Cependant au-delà de mes formations, ce qui me permet d’être efficace et de tomber juste dans mes diagnostiques, c’est mon expérience personnelle. J’avais, dès ma plus tendre enfance, les caractéristiques des personnes boulimiques que j’évoque dans cet article.


J’ai toujours voulu comprendre ce que je travers ais car je n’avais aucune envie de m’apitoyer sur mon sort et de rester victime de ce que je vivais. C’est en partie pour cela que j’ai réussi à faire de ma vie une expérience enrichissante avec une résilience à toute épreuve. Si je coache aujourd’hui les femmes atteintes de TCA, c’est que je suis passé par la case « Personne ne me comprend. » Lorsque j’ai compris que quelque chose n’allait pas dans mon comportement et dans mon rapport à la nourriture, j’ai eu le réflexe de faire des recherches sur internet. Ça a été une grosse erreur de ma part, bien que cette erreur m’a mise en action pour devenir celle que je suis aujourd’hui. A l’époque, on en parlait peu et le seul article que j’avais trouvé en parlait comme une pathologie incurable. C’est la peur de ne jamais m'en sortir qui m’a donné cette détermination. Dans cet article, je vais vous donner un aperçu de mon parcours qui explique pourquoi mon approche est holistique. Vous allez comprendre pourquoi je ne suis ni formée à la psychologie ou à la psychothérapie de base.


Pourquoi pas psy ?


La première personne à qui j’ai parlé de ma boulimie est un psychologue. C’était le psychologue de la clinique dans lequel ma mère faisait sa chimiothérapie. Il avait insisté pour que je fasse des séances avec lui car il avait remarqué que j’étais très présente dans sa maladie. En effet, je m’occupais de ses transferts à la clinique, je faisais moi-même ses pansements pour qu’elle puisse dormir le matin et je m’occupais de la maison. A l’époque, j’étais également étudiante à l’université pour devenir ingénieur d’études. Les séances ne se passaient pas très bien. J’étais sûrement face à un psychologue qui avait appris en théorie à l’école que le silence était important. Pourtant, les silences à l’époque me mettaient très mal à l’aise. J’avais cette impression qu’il me jugeait et qu’il ne me comprenait pas car il n’avait aucun commentaire à faire lorsque j’évoquais un de mes problèmes.

J’ai voulu retenter l’expérience en écoutant mon médecin généraliste me dire que j’en avais besoin. Je suis donc allé voir un psychologue en centre ville. Et devinez la question qu’il m’a posé en sortant un de ses livres de cours lorsque je lui ai évoqué le pourquoi de ma présence : « C’est quoi la boulimie déjà parce que je ne suis pas sûr de connaitre le sujet ? ». Vous imaginez bien que je n'y suis jamais retourné. Je ne me suis jamais autant senti seule au monde dans mon expérience. Mes croyances limitantes n’ont fait que s’amplifier d’expériences en expériences.


Pourquoi pas diététicienne ?


Dans mon cheminement, j’ai lâché la case « psychologue » pour prendre les choses en main moi-même. C’est donc là qu’est apparu ces nombreux régimes à la mode que je me suis infligé. Bien entendu, le contrôle que j’avais sur moi s’est amplifié lorsque j’ai compris que je devais men sortir seule. J’ai donc été voir une diététicienne qui m’a donné un programme extraordinaire pour que je ne sois pas carencé. Sur le papier c’était beau mais dans ma tête, je pensais déjà aux paquets de gâteaux que j’avais envie de m’enfiler d’une bouchée.


J’ai été voir plus tard une nutritionniste qui m’a déballé son protocoles avec ses superbes machines et qu’il m’a annoncé mon taux de masses graisseuses. Je suis sortie de là en tombant dans l’anorexie et la restriction ce qui m’a vite fait repartir dans les TCA. Puis j’ai essayé par moi-même de garder le contrôle sur mon alimentation en essayant Cohen, Dukan et Natur House. Ce dernier est celui qui a causé le plus de tort sur mon métabolisme et mon mental. La diététicienne me faisait faire ce qu’on appelle des journées « Chocs » : Des pommes et du blanc de dinde toute la journée. Je commençais à avoir une espèce de satisfaction personnelle lorsque je ne mangeais que trois pommes dans la journée. C’est à ce moment là que j’ai découvert l’anorexie. Je jonglais donc à cette époque entre anorexie et boulimie. Je n’ai rien contre les diététiciennes, cependant, leur approche est fixée sur l’alimentation et non sur la psychologie des personnes. C’est ce qui amplifie la notion d’incompréhension des professionnels de santé dans ces pathologies.


Pourquoi Naturopathe et coach ?


J’ai découvert la naturopathie avec Thierry Casasnovas lorsque j’ai entamé un développement personnel. Je regardais beaucoup ses vidéos et c’est ce qui m’a fait passé le cap de l’approche naturopathique dans mes consultations. J’avais déjà été convaincu par cette mauvaise expérience avec le cancer de ma mère. J’ai vu les nombreux dégâts que les médicaments ont causés sur sa santé au delà du cancer et celui-ci a fait suite à une erreur de diagnostique d’un médecin généraliste allopathique. J’étais donc déjà convaincu de part toutes ces expériences que l’approche allopathique n’allait pas me convenir. Je voulais donc me former à la naturopathie mais j’avais besoin d’une approche beaucoup plus holistique en comprenant le fonctionnement de l’être humain dans sa globalité. C’est là que les neurosciences sont arrivées. J’ai donc testé sur moi les neurosciences et la naturopathie.


La première chose que je peux affirmer c’est : " Ne jeûnez pas ! ". Peu importe vos troubles digestifs, vos douleurs d’estomac, votre envie de vous sentir purifier, votre envie de recommencer à zéro…ne jeûnez pas. Tout comme la monodiète, le jeûne entraîne frustration, amplification d’anorexie et compulsions alimentaires. Gardez le jeûne dans le cas de cancer ou de pathologies plus lourdes si un jour l’occasion se présente mais je ne vous le souhaite pas !


La deuxième chose que je peux vous conseiller c’est de vous supplémenter quotidiennement en compléments alimentaires. De nombreuses études ont prouvés que les carences en Omega 3 peuvent créer des troubles du comportement : hyperactivité, anxiété, hypersensibilité au stress… Des carences en neurotransmetteurs peuvent également induire un changement de comportement et une dépression. Les carences en générale agissent sur votre système nerveux et peuvent amplifier vos symptômes. Et je ne parle même pas de l’état de votre flore intestinale !


Si je suis formée aux neurosciences, c’est avant tout parce que j’ai eu la volonté de changer mes émotions par rapport à certaines situations qui m’enfermaient. Lorsque j’ai pu régler toutes mes carences alimentaires, il m’a été plus facile de me mettre en action et d’être positive par rapport à mon expérience. Les neurosciences m’ont permises de mettre en lumière mes croyances limitantes qui me faisaient répéter des schémas d’auto sabotage et de changer mon regard par rapport à ces expériences difficiles.


Pour finir, la chose la plus importante qui a mon sens est le pourquoi de mon approche thérapeutique holistique, c’est la quête de soi. C’est donc ce que je propose à mes clientes. La quête de soi peut prendre du temps et être accompagner sur ce chemin n’est pas négligeable. Je suis coach et naturopathe car j’ai compris que l’alimentation et les compléments alimentaires ont une place importante dans notre façon de penser. Que nos expériences passées ont besoin d’être analysé, comprise et accepter avant d’être changer en bénéficiant d’une écoute attentive et empathique. Que nos croyances limitantes peuvent nous bloquer dans notre processus de changement et qu’il est important de pouvoir les remplacer. Que la mise en action est primordiale pour ancrer nos nouvelles croyances et faire l’expérience de la vie qui nous apprend bien mieux que toutes les paroles du monde.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout