Rechercher

Avez-vous inconsciemment peur de perdre du poids ?

En écrivant le titre de cet article, je sais que certaines femmes vont se dire : « Pas du tout ! Je veux le perdre ce poids ! ». Pourtant, perdre du poids n’est pas qu’une question d’alimentation. Le mental a une très grande influence sur notre poids ainsi que nos expériences et nos associations neurologiques.

Peur de perdre du poids ?

Nous avons environ 60 000 pensées par jour et 95% d’entre elles sont inconscientes. Nos croyances ne sont donc pas toujours aussi conscientes que nous le pensons. Nous pouvons accepter une idée en surface mais si nous n’y croyons pas vraiment au plus profond de nous-mêmes, elle ne sera pas intégrée et notre subconscient prendra le dessus sur nos décisions et la physiologie du corps. Dans cet article, vous allez découvrir les croyances pour lesquels vous avez peur de perdre du poids.


PEUR DE PERDRE EN GÉNÉRALE.


Notre façon de nous alimenter traduit très souvent notre façon de voir la vie en générale. Lorsque nous avons la peur de perdre quelque chose, que ce soit notre emploi, nos amis, notre famille ou notre argent, nous avons un comportement de personnes psychorigides. Si cette croyance est ancrée, cette peur de perdre peut nous empêcher de perdre du poids.


La peur de perdre traduit également un manque de confiance en soi et d’estime de soi qui se retrouve fortement chez les personnes atteintes de troubles alimentaires. Le fait de ne pas se faire confiance au point d’avoir peur de tout perdre nous amène a la surconsommation.


Ces comportements inconscients sont la résultat de croyances inconscientes qui nous font penser que la vie n’est pas sûr et qu’il vaut mieux prendre ses précautions en gardant le maximum de biens matériels, d’aliments dans le frigo et des kilos en trop.


PEUR D’ÊTRE MALADE.


Si vous avez déjà perdu du poids rapidement dans votre vie, vous avez sûrement déjà entendu votre entourage vous demander si vous n’étiez pas malade. Il est vrai que lorsque nous sommes confrontés à de graves maladies comme le cancer ou d’autres pathologies nous réduisant l’appétit, notre poids diminue à vu d’œil. Et c’est pour cette raison que nous associons la perte de poids rapide à la maladie.


C’est aujourd’hui ancré dans les mœurs et c’est l’une des raisons pour lesquelles vous associez sûrement perte de poids = maladie. Votre inconscient vous joue une fois de plus des tours vous empêchant de perdre le moindre kilo lorsque vous ressentez de la fatigue ou une baisse de vitalité. La meilleure chose à faire est donc d'entamer un rééquilibrage alimentaire afin de ne pas perdre trop vite ni en poids, ni en vitalité.


PEUR DE PERDRE SA FÉMINITÉ, SE FORMES.


Il y a encore quelques années, la maigreur des mannequins était la référence en termes de féminité. Cependant, les rondeurs et les formes ont fait leur apparition sur les podiums et dans les médias. Certaines influenceuses n’hésitent plus à révéler leurs rondeurs sur les réseaux sociaux. Les formes sont de plus en plus toléré et symbole de féminité. Lorsque vous êtes ronde, vous êtes appréciés de votre entourage et on apprécie votre côté maternel. En effet, les seins et les fesses sont l’image de la « Mama », de la maman poule, de la bonne cuisinière et des câlins réconfortants.


C’est sûrement pour cette raison que certaines femmes ont peur de perdre du poids car pour elle : perte de poids = perte de la féminité. Pour vous rassurer, sachez qu’il est tout à fait possible de perdre les kilos superflus sans perdre ses rondeurs. Pour cela, le fitness et la musculation seront vos alliés !




PEUR DE DEVENIR PLUS FAIBLE ET VULNÉRABLE.


Lors de mes bilans avec mes clientes, je suis souvent confrontée à des femmes souffrant d’obésité sévère. Et lorsqu'on fait le tour sur les antécédents et le passé de certaines femmes, j’entends souvent des histoires de harcèlements ou d’agressions sexuelles. Pour elle, le surpoids est un moyen de protection contre un événement du passé. Un moyen d'être plus tranquille ou de passer inaperçue. Pour l’avoir vécu moi-même, je sais à quel point l’agression sexuelle nous pousse à prendre du poids. En prenant du poids, il devient plus rare de se faire siffler dans la rue ou de se faire harceler au travail. Malheureusement, la prise de poids à souvent à voir avec ce type d’expérience.


Les émotions peuvent nous pousser à manger davantage. Cependant, nos pensées inconscientes sur la peur de perdre du poids ont un impact tout aussi important. Nos émotions sont pour la plupart inconsciente car 95% de nos pensées le sont. Il est donc important de ne pas se focaliser sur un régime restrictif pour perdre du poids mais d’avancer doucement vers le chemin de la guérison, du pardon et de l’acceptation de soi.


Pour plus d'accompagnement, contactez votre coach, Mathilde Löwin.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout